Achat d'une propriété: 6 trucs pour éviter de payer plus cher que le prix demandé

Le marché immobilier, surtout à Montréal, est en pleine ébullition.  Même si le marché n’est pas aussi actif partout au Québec, la valeur des maisons et des condominiums ne cesse d’augmenter et accumuler les fonds nécessaires pour accéder à la propriété n’est pas toujours facile.

Dans un contexte d’offres d’achat multiples et de surenchère, est-ce qu’il existe des trucs pour ne pas avoir à payer plus que le prix demandé pour acheter une propriété ?  

Nous avons rencontré Hélène Bertrand, courtier immobilier pour Via Capitale du Mont-Royal, afin d’avoir ses conseils pour ne pas avoir à payer plus que le prix demandé.

1. Faire des compromis dans le choix des quartiers

montreal maison

bonjourdo / Pixabay

Tout le monde aimerait habiter dans les quartiers les plus branchés, avoir la proximité des services et être près d’une station de métro. Sauf que cette popularité a un coût.

Pour éviter les offres d’achat multiples et la surenchère, Hélène Bertrand suggère de regarder dans des secteurs moins recherchés.

« Il faut cibler les quartiers émergents, ceux où les petits commerces et les cafés ne sont pas encore arrivés », conseille-t-elle. « Une fois que les boutiques branchées et les restaurants sont installés, c’est trop tard, la demande est là ».

2. Oublier le clé en main et avoir une tolérance aux travaux

Charles / Unsplash

Sans surprise, ce sont également les maisons clé en main, avec une cuisine et une salle de bain au goût du jour, qui se vendent le plus rapidement.  

Il peut parfois valoir la peine d’évaluer la différence de prix entre faire quelques petits travaux ou aller en surenchère pour obtenir du clé en main.

Lorsqu’on visite, Hélène Bertrand recommande de regarder au-delà de la décoration et des petits travaux. « Parfois, simplement en enlevant les tapis, en remplaçant des poignées d’armoire de cuisine et le comptoir, on donne un coup de wow à une propriété. Ce sont des rénovations qui ne sont pas très dispendieuses, mais qui permettent de payer un peu moins cher à l’achat. »

Le même principe vaut aussi pour la chambre de bain où remplacer une vanité ou un bain changeront du tout au tout l’espace sans avoir à payer une prime pour du clé en main.

Et en bonus, il ne faut pas oublier qu’on se retrouvera aussi avec des pièces totalement à notre goût !

3.  Regarder du côté des maisons qui sont sur le marché depuis quelque temps

Maison pastel

Erol Ahmed / Unsplash

C’est lorsqu’une nouvelle propriété arrive sur le marché de la vente qu’il y a un effet d’engouement. Les offres d’achat multiples et la surenchère surviennent également à ce moment.

Si on ne veut pas payer plus que le prix demandé, ou même payer un peu moins cher, il peut être judicieux de regarder du côté des maisons qui sont sur le marché depuis quelque temps. On peut par contre s’attendre, à ce moment, à ce que quelques travaux soient à faire.

4. Ne pas se fier aux photos sur l’inscription

Naomi Hébert / Unsplash

« Si les photos sont trop sombres, ne mettent pas en valeur la propriété ou qu’il n’y en a tout simplement pas, les gens iront moins la visiter. Il faut en profiter et aller voir », recommande Hélène Bertrand.

Comme il y aura probablement moins d’acheteurs potentiels, on a ainsi de meilleures chances d’éviter les offres multiples. 

Dans le même temps, que les photos soient belles ou non, il faut prendre le temps de lire la description des propriétés en vente recommande-t-elle également. « Ce qui est important, au-delà des photos ou de la décoration, ce sont les dimensions des pièces, les travaux qui ont été faits, l’emplacement de la maison. Et c’est aussi pour ça qu’il est préférable d’aller voir en personne. »

5. Regarder du côté des maisons dont le prix semble trop élevé pour la valeur

Scott Webb / Unsplash

Pour une multitude de raisons, il peut arriver que des propriétés soient mises en vente à un prix trop élevé par rapport à leur valeur réelle.

En faisant affaire avec un agent d’immeuble, on peut savoir à quel prix des propriétés comparables se sont vendues dans le quartier où l’on cherche. Il y a alors une possibilité de négocier le prix demandé à la baisse.

6. Soigner la présentation de l’offre d’achat et être flexibles sur les conditions

Signature d'une offre

Nik MacMillan / Unsplash

Un dernier aspect qui est souvent négligé est la présentation de l’offre d’achat.

Les vendeurs d’une propriété, comme dans n’importe quel domaine, seront sensibles à la personnalité de l’acheteur. « Lorsqu’on a aimé sa maison, on sera naturellement plus enclin à la vendre à quelqu’un qui nous est sympathique ou qui semble vraiment vouloir la propriété», explique Hélène Bertrand.

C’est pourquoi il est important de présenter une offre d’achat qui est soignée et qui souligne les qualités de la maison plutôt que ses défauts.

Elle recommande également d’avoir un dossier bien monté, avec une lettre de préqualification pour le financement afin de montrer qu’on est sérieux dans notre démarche.

On peut aussi bonifier une offre d’achat, sans augmenter le prix, en étant flexible sur les conditions, telles que les dates d’occupation.  Dans le cas d’un condominium, par exemple, on peut aussi enlever la lecture des documents comme condition, surtout si tout est déjà accessible en ligne.


Vous aimerez aussi:

Petit guide des prêts hypothécaires          5 frais coûteux trop souvent oubliés à l'achat une maison
 
Première maison : 9 conseils
pour faciliter le processus
frais couteux achat maison couple découragé Tout savoir sur l'achat d'une première maison