Tout savoir sur le figuier lyre et son entretien

Le ficus lyrata, ou figuier lyre, est une plante très populaire sur Instagram et Pinterest. Elle a tout pour plaire : elle est assez tolérante, devient un véritable petit arbre et a des feuilles très belles et particulières, de la forme d’une lyre (d’où son nom) !

En anglais, son nom conserve le même principe de désigner un instrument à cordes, mais cette fois plutôt le violon : on l’appelle en effet « fiddle leaf fig ». Voici comment bien s’en occuper !

L’origine du figuier lyre

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Jenasie Earl (@msviciousdesign) on

Cette plante est originaire de l’Afrique de l’Ouest et pousse donc naturellement dans les milieux chauds et surtout très humides. Elle pousse particulièrement au Cameroun et à la Sierra Leone, dans un climat proche de la jungle tropicale.

Dans leur habitat original, ces plantes peuvent atteindre jusqu’à 15 mètres de haut ! Comme plante d’intérieur, elle produit très rarement des fruits, mais dans la nature, elle donne de petites figues vertes.

Comment prendre soin d’un figuier lyre

La terre et le pot

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

Un terreau tout usage est parfaitement acceptable pour un figuier lyre. Son pot devrait toujours être perforé, afin que la plante puisse évacuer son trop-plein d’eau. Elle déteste avoir les racines détrempées.

La luminosité

Le figuier a besoin de beaucoup de lumière, mais toutefois pas trop directe ! Si vous avez le choix, c’est donc préférable de le placer près d’une fenêtre donnant sur l’est plutôt que plein sud.

L’arrosage

La plante a besoin de beaucoup d’eau et son terreau ne devrait jamais être complètement sec. Par contre, c’est bien important que la plante ne trempe pas non plus dans l’eau en permanence.

De temps à autre (je le fais 1 fois par mois environ), vous pouvez donner un bain à votre figuier lyre, c’est-à-dire la placer dans l’évier (ou carrément dans la baignoire, selon sa taille), avec de l’eau qui arrive environ à la moitié du pot. Vous pouvez la laisser pendant 20 à 30 minutes, puis la remettre à sa place.

L’humidité

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by ELLA | PLANTMOM | 22 (@ellaandplants) on

Cette plante ne peut à peu près jamais avoir trop d’humidité ! Vaporisez-la tous les jours ou presque, afin de reproduire le mieux possible ses conditions naturelles. C’est particulièrement vrai dans nos maisons et appartements très secs en hiver.

La température

Étant une plante tropicale, le figuier lyre ne tolère pas les températures plus fraiches que 15 degrés. Il n’aime pas non plus la chaleur extrême ; s’il fait plus de 27 degrés à l’intérieur, comme en temps de canicule, donnez-lui plus d’attention pour s’assurer qu’il ne dépérit pas.

Attention également aux courants d’air : cette plante y est particulièrement sensible.

Le rempotage

Afin de pouvoir prendre les grandes proportions qu’elle pourrait atteindre, il faut remporter la plante au moins 1 fois par année, dans un pot environ 5 cm plus grand en diamètre. 

Une fois que la plante a atteint sa taille « adulte » et que vous ne pouvez plus trouver d’autre pot plus grand, enlevez au moins 2-3 cm de terre sur le dessus du pot et remplacez-la par de la nouvelle chaque année.

L’engrais

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Arta (@junglecasita) on

Le figuier n’a pas de besoins spécifiques en fertilisant. Pour l’aider dans sa croissance, vous pouvez ajouter un peu d’engrais dans l’eau d’arrosage, toutes les mois à partir de la fin de l’hiver jusqu’au début de l’automne. Vous pouvez diluer l’engrais de moitié facilement !

Attention par contre de ne pas trop en mettre, parce qu’à la longue la plante est sensible à l’accumulation des minéraux dans son terreau, surtout les sels contenus dans les engrais chimiques.

Comment bouturer un figuier lyre

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by monko (@monko_the_plant) on

Il est possible de les bouturer en coupant une feuille avec une tige la plus longue possible et en plaçant celle-ci soit dans l’eau ou dans la terre. Il est nécessaire d’utiliser une hormone d’enracinement (en poudre). Attention par contre, c’est un processus long et difficile, avec un taux de succès assez faible. 

Ça peut prendre plusieurs mois avant que les racines se développent et presque un an avant que les boutures aient de nouvelles feuilles. La patience et la constance sont de mise !

En toute honnêteté, c’est plus facile d’acheter une nouvelle plante que de la bouturer ! Les producteurs utilisent habituellement un processus de clonage qui produit de bien meilleurs résultats.

La taille et la durée de vie d’un figuier lyre

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by FosterPlants Miami (@getfosterplants) on

Bien que parfois ces plantes soient vendues petites, elles sont faites pour atteindre une grande taille ! Elles devraient donc idéalement être placées par terre, où elles ont de l’espace pour atteindre au moins 6 pieds (183 cm) de haut.

La plante peut prendre 3-4 ans avant de prendre sa forme « d’arbre » et entre 10 et 15 ans avant d’atteindre sa taille mature. 

Si vous en prenez bien soin, la plante peut vivre pendant 35 ans ou même plus !

La toxicité d’un figuier lyre

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Mish 🌿 Welcome To My Jungle (@theplantvisual) on

C’est ironique : elle est détoxifiante dans un environnement intérieur, mais la plante ainsi que sa sève sont très irritantes et même considérées comme poison pour les humains et les animaux. 

Protégez donc les petits animaux ainsi que les jeunes enfants. Si vous la rempotez ou coupez ses feuilles, portez des gants.

Régler les problèmes avec un figuier lyre

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Juliana Garcia Orquideomania (@juorquideomania) on

Si ses feuilles sont sèches : la plante n’a pas assez d’humidité. Vaporisez-la plus souvent.

Si c’est seulement le bout des feuilles qui sont sèches : il reçoit probablement trop de lumière directe. Déplacez un peu la plante pour qu’elle ait beaucoup de lumière, mais pas trop directe. 

Si ses feuilles sont jaunes : si ce sont les feuilles situées au plus bas de la plante, c’est normal à la longue ! Avec le temps la plante se développe un tronc, donc elle aura tendance à « laisser aller » ses plus vieilles feuilles.

Si les feuilles développement des taches brunes : La plante manque un peu d’eau. Donnez-lui des bains plus souvent !

Si ses feuilles tombent : la plante manque d’humidité et/ou de chaleur. Vaporisez-la plus souvent et essayez de la déplacer, par exemple pour l’éloigner d’un courant d’air ou d’une fenêtre froide en hiver.