La culture du bonzaï pour débutant

Les bonzaïs, ces arbres miniatures cultivés en pot, apportent beaucoup de style à n'importe quel décor. Éléments essentiels de toute décoration de style zen, les bonzaïs trouvent leur place autant dans les jardins extérieurs qu’à l’intérieur de nos demeures.

Les cultiver demande un certain savoir-faire, du temps et de l'assiduité mais c'est tout de même possible à condition de respecter quelques règles. Voici ce que vous devez savoir pour débuter avec un bonzaï.

Qu'est-ce qu'un bonzaï ?

Il s’agit ni plus ni moins d'un arbre dont la culture se fait dans un petit pot, de façon à ce qu'il conserve une taille miniature. En même temps, grâce à des techniques de taille et de ligature, on lui façonne un aspect tortueux ou penché, pour donner l'impression d'un arbre centenaire à la merci des éléments.

En théorie, n’importe quelle variété peut être utilisée pour cultiver des bonzaïs bien que certaines soient moins demandantes que d’autres. 

Les différents styles et dimensions des bonzaïs

bonzaï qui tient dans une main

Compte Instagram @germangambaro

Il existe différents styles de bonzaïs, penché, avec des branches retombantes, tortueux et sinueux, plantés seul ou regroupés en pot.

On les retrouve en trois catégories de dimensions :

  1. les mame, aussi appelés shohin, dont les pots tiennent dans une main et qui font de 13 à 23 cm;
  2. les komono qui mesurent entre 23 et 60 cm;
  3. les omono qui font de 60 cm à plus de 1 mètre. On  retrouve ces derniers plus souvent à l’extérieur.

Bonzaïs d’extérieur et d’intérieur

On peut cultiver les bonzaïs soit à l'extérieur ou à l'intérieur.

Il faut savoir que la plupart des variétés utilisées pour les bonzaïs sont des plantes d'extérieur qui survivront mal dans une demeure. On pense entre autres à des conifères tels que le genévrier ou le pin.

Pour la culture à l'intérieur, on choisit plutôt des variétés de plantes tropicales ou subtropicales comme un ficus, un serissa ou une azalée.

Commencer la culture d'un bonzaï

Bonzai en pot

Jardinier paresseux

Pour commencer la culture d'un bonzaï, deux solutions s'offrent à vous: acheter un bonzaï déjà formé ou partir d’une petite plante.

Acheter un bonzaï

Si vous achetez un bonzaï déjà formé, voici quelques critères de sélection:

  • les feuilles doivent être touffues;
  • si vous optez pour une variété qui perd ses feuilles l'hiver, prenez un bonzaï qui a une forme ou des branches agréables à regarder même sans feuillage;
  • les racines de l'arbre ne doivent pas se chevaucher mais plutôt être réparties uniformément au pied du tronc;
  • spécifiez si c'est pour une culture intérieure ou extérieure.

Former son propre bonzaï

Si vous choisissez de former vous-même votre bonzaï, il vous faudra alors le tailler et le ligaturer pour lui donner la forme voulue au cours de sa croissance.

Tailler et ligaturer un bonzaï

bonzaï ligaturé

Compte Instagram @pkoskiyas

La taille et le ligaturage d'un bonzaï est un art et demande une certaine technique. Il peut être utile, avant de commencer, de suivre une formation ou, à tout le moins, de lire sur les différentes techniques.

La taille d'entretien: il faut tailler son bonzaï régulièrement afin d'en raccourcir les tiges qui dépassent et éliminer les branches mortes ou celles qui sortent de la forme donnée à l'arbre. Pour cela, on utilise un ciseau à bonzaï.

Sculpter les branches: pour donner un aspect tortueux aux branches, on utilise des fils de cuivre ou d'aluminium que l'on entoure autour des branches le temps de leur donner une nouvelle forme. Pour changer l'orientation des branches ou les incliner, on peut également les attacher au tronc ou à d'autres branches.

Entretien d'un bonzaï

Bonzaï en pot

Maitre Bonsai

Les bonzaïs sont de petits arbres exigeants qui demandent des soins précis.

Emplacement et luminosité

Les bonzaïs ont besoin d'une bonne luminosité mais pas de soleil direct ou trop fort. Un bonzaï d'intérieur pourra être placé près d'une fenêtre mais loin des sources de chauffage en hiver et des courants d'air.

À l'extérieur, on leur choisit des espaces abrités du vent. À l'hiver, à cause de la rigueur des hivers québécois, on recommande de rentrer les bonzaïs à la fin de l'automne et de les placer dans une chambre froide, une serre ou un garage non chauffé. On peut également leur construire un petit abri en bois isolé qu'on enlèvera au printemps.

Arrosage du bonzaï et humidité ambiante

bonzaï

Compte Instagram @bonsai.shop

L’arrosage est un des éléments cruciaux de la culture des bonzaïs et celui qui demande le plus d’attention. S'il n'y a pas assez d'eau, le bonzaï se dessèche et meurt. S'il a trop d’eau, il pourrit et perd ses feuilles.

On recommande  un arrosage allant de deux à trois fois par semaine. La terre ne doit pas sécher entre les arrosages mais ne doit pas être détrempée non plus.

Touchez régulièrement la terre de votre bonzaï; lorsqu’elle commence à se dessècher, il est temps d'arroser. Par contre, il ne faut pas laisser d’excédent d’eau dans le pot.

L’eau doit être à température ambiante. Si possible, utilisez de l’eau de pluie ou non calcaire. Sinon, laissez reposer l’eau du robinet à température pièce au moins 24 heures avant l'utilisation.

Élevés à l’intérieur, les bonzaïs ont également besoin d'une bonne humidité ambiante, surtout l'hiver quand l'air devient plus sec à cause du chauffage. Vaporisez le feuillage du bonzaï quotidiennement pour une bonne humidité.

Il est important également de donner un apport en engrais aux bonzaïs, principalement du printemps à la fin de l'été.

Rempotage des bonzaïs

On rempote idéalement au début du printemps, juste avant la reprise de la croissance. La fréquence de rempotage varie d’une espèce à une autre et selon la taille, pour des périodes allant de 2 à 5 ans.

Si les feuilles de votre bonzaï commencent à devenir sèches, si les racines sèchent ou si l'eau pénètre difficilement dans le substrat lors des arrosages, c'est signe qu'il est temps de rempoter.

Quelques problèmes qui affectent les bonzaïs

Bonzai en pot qui perd ses feuilles

Maitre Bonsai

Si les feuilles d'un bonzaï jaunissent ou deviennent noires, ce peut être un signe de manque de luminosité, d'excès ou de manque d'eau ou en raison d'un substrat trop compact.

En cas de stress, de changement brusque d'environnement, d'un manque d'eau ou d'un arrosage excessif, le bonzaï peut perdre ses feuilles.

Vérifier l’absence de brûlure sur les feuilles. Si vous en remarquez, c’est signe que le soleil est trop fort.

Sources: Espace pour la vie, Jardinier Paresseux, Maitre Bonsai

Ailleurs sur le web