Les initiatives zéro déchet du moment

On est de plus en plus nombreux à essayer de réduire nos déchets… et c’est une excellente chose! Pour vous inspirer, on a pensé à vous parler de 5 initiatives zéro déchet récentes mise de l’avant ici au Québec, qu’on vous invite à encourager.

1. La campagne Flore fatale de la WWF

WWF

On a tendance à croire que les plantes artificielles (incluant les sapins de Noël!) sont plus écolos parce qu’elles durent plus longtemps. Rien n’est moins vrai! C’est ce que tente de montrer l’organisme WWF (World Wildlife Federation), un des plus grands joueurs de défense de la faune sur la planète. Avec sa campagne Flore Fatale, l’organisme souhaite sensibiliser les gens à l’enjeu écologique du plastique en utilisant un symbole ironique : les plantes en plastique.

La crise du plastique que nous vivons présentement est réelle et cette campagne se veut un symbole du fait que l'enjeu va beaucoup plus loin que notre utilisation des objets en plastique à usage unique

On doit se rappeler que l’ingestion du plastique et l’empêtrement dans des déchets en plastique sont la principale cause de blessure et de mort pour les oiseaux de mer, les poissons et les mammifères marins. Le message de la WWF est clair et urgent : choisir la nature.

2. L’épicerie en ligne Bocoboco

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by BocoBoco (@bocoboco_ca) on

Cette épicerie en ligne nouveau genre a fait une entrée remarquée sur le marché en 2019 : la jeune entreprise a en effet gagné le prix du concours Zéro déchet organisé par la Ville de Montréal! L’épicerie a donc reçu un prix de 50 000$ qui lui a permis d’agrandir sa zone de livraison.

Le fonctionnement est aussi simple que rempli de gros bon sens : les clients font leur épicerie en ligne, parmi un vaste choix d’items de cuisine ou de salle de bain en vrac. Les produits sont préparés dans des contenants réutilisables consignés, puis sont livrés de façon écologique à domicile.

Lors de la première commande, les clients paient une consigne (allant de 2$ à 3$) pour les contenants. Ils remettent ensuite les contenants propres au livreur lors de la commande suivante. Une fois les contenants reçus, un rabais correspondant à la consigne est accordé à la prochaine épicerie!

3. Le Festival Zéro déchet à Montréal

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Festival Zéro Déchet (@festivalzerodechetmtl) on

Signe certain que le mouvement zéro déchet n’est plus relégué à la marge : il a maintenant son festival au Québec! Depuis 2017, ce dernier se tient sur trois jours en novembre. La dernière édition qui s’est terminée il y a quelques jours au Marché Bonsecours a été un franc succès; cette année, le site a été doublé et le festival a été prolongé d’une journée.

En 2019, il y a eu près de 70 exposants, montrant bien toute la vigueur et la diversité des petites entreprises québécoises qui se lancent dans le segment zéro déchet. Des conférences et ateliers s’ajoutaient au programme. L’entrée était gratuite et les visiteurs étaient invités à apporter leurs propres contenants, bouteilles d’eau et ustensiles réutilisables!

À mettre à vos agendas pour l’an prochain sans faute.

4. Les grandes chaînes emboîtent le pas pour les contenants

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Metro mon épicier (@metromonepicier) on

En 2019, à la fois les épiceries Metro et celles de la chaîne IGA ont tour à tour annoncé une nouvelle attendue depuis par de nombreuses personnes depuis des années : ces supermarchés acceptent maintenant les contenants réutilisables. 

Les clients peuvent maintenant apporter des contenants en plastique refermables ainsi que des sacs à glissière (en plastique ou en silicone) pour les faire remplir aux comptoirs de charcuterie, de boucherie, de poissonnerie, de boulangerie/pâtisserie et de mets cuisinés.

Les contenants en verre ou en métal ne sont toutefois malheureusement pas acceptés, ni les contenants du commerce qui contiennent un logo et/ou un code barre, tels que les pots de margarine ou de yogourt par exemple. 

C’est quand même un énorme pas dans la bonne direction!

5. La websérie Mon précieux déchet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Muramur (@muramur_ca) on

Lancée cet automne, cette websérie de 8 épisodes met en vedette le très populaire Félix-Antoine Tremblay, qui démystifie cette tendance écologique. Parmi les thèmes choisis de manière sympathique, ludique et non-culpabilisante, on peut compter non seulement l’épicerie et les produits d’hygiène, mais également la famille, les vêtements, la restauration ainsi que le gaspillage. 

C’est à ne pas manquer pour en apprendre plus, mais c’est également à partager autour de soi pour mieux faire comprendre son entourage.