Le petit guide de l’assurance habitation

Avant un déménagement, la question des assurances habitations revient rapidement en priorité sur la liste de choses à faire une fois les boîtes scellées. Quelle assurance choisir et surtout par où commencer? On vous a concocté un guide pratique pour démêler tout ça!

Étape 1 : Déterminer vos besoins en assurance

Difficile de commencer à comparer les assurances sans d’abord savoir ce que vous avez besoin de protéger avec celles-ci. Il faut donc d’abord faire un inventaire de vos biens et leurs valeurs approximatives. Si vous êtes propriétaire, il est important d’également estimer le coût d’une reconstruction complète de votre demeure. Ça semble être une lourde tâche non? Sachez qu’un évaluateur professionnel peut se charger de faire cette partie pour vous, mais évidemment, cela engendre des coûts. Vous pouvez aussi remplir un questionnaire fourni par les assureurs ce qui vous aidera certainement dans cette démarche.

Étape 2 : Choisir le type de protection

Le type de protection nécessaire variera selon votre type d’habitation. Plusieurs sont offerts et il est facile de s’y perdre! Sachez que la formule de base vous protège contre les risques habituels : vandalisme, tempête de vent, incendie, bris accidentel des vitres de votre habitation, vol ou tentative de vol, explosion et certains dommages causés par l’eau. La formule tous risques couvrira tous les risques possibles, à l’exception de ceux exclus dans votre contrat.

Vous devrez d’ailleurs choisir un montant de couverture pour la responsabilité civile. Qu’est-ce que cette couverture? Il s’agit d’une protection contre les dommages causés à autrui, corporel ou matériel, dont vous, vos enfants ou votre animal sont responsables. Dans le cas d’une poursuite, cette partie de l’assurance vous couvrira pour le montant établi. La plupart des gens opte pour 1 million de dollars en protection mais selon votre situation, il pourrait être nécessaire d’aller jusqu’à 2 millions de dollars.

Étape 3 : Ajouter les protections supplémentaires

Ce n’est pas tout! Plusieurs protections supplémentaires peuvent s’appliquer selon votre situation. Si vous pensez offrir votre résidence en location temporaire, avec Airbnb ou Homeaway par exemple, une couverture est nécessaire pour éviter un refus de votre dossier de réclamation en cas de problèmes majeurs. Vous êtes travailleur autonome et gérer votre entreprise de la maison? Vous devrez le mentionner à votre assureur qui s’informera sur la teneur de vos activités. Si vous possédez des objets de grandes valeurs (des objets d’arts au vélo à la fine pointe de la technologie), le montant maximal assuré pourrait être limité à certains de vos biens seulement. Et attention, les piscines et spas ne sont pas couverts par le contrat habituel d’assurance habitation! Il faut penser faire ajouter un avenant afin de les assurer.   

Étape 4 : Comparer les assurances

Maintenant que vous savez quoi assurer et comment, vous pouvez comparer les différentes assurances offertes. N’hésitez pas à faire appel à un courtier d’assurance si vous avez de la difficulté à démêler toutes les options. Pour vous faciliter la tâche, plusieurs items peuvent être comparés d’une assurance à l’autre : 

  • Le plafond d’indemnisation
  • Le délai de carence (la période de validité entre la souscription au contrat et l’entrée en vigueur)
  • Les franchises (le montant à payer en cas de sinistre)
  • Les garantes (incluses et non-incluses)

L’important dans tout ça, c’est de vous assurer d’être protégé pour éviter le pire et surtout…éviter de payer des montants pharamineux en cas de sinistre. Prêts à envoyer des soumissions aux assureurs? 

 

 


Vous aimerez aussi:

Déménagement : quoi faire dans la première journée et dans la première semaine 10 trucs simples pour un déménagement parfait Déménagement : liste des tâches importantes à ne pas oublier