Comment choisir le bon oreiller pour soi

Avez-vous déjà pensé à votre oreiller et à la manière dont il pouvait influencer votre sommeil? Et bien oui, en plus du matelas, c’est un facteur qui peut nous aider –ou au contraire nous nuire! Voici ce qu’il faut savoir pour choisir le bon oreiller.

Pourquoi un oreiller c’est important

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Victoria Sturup | Pillow Shop (@victoriasturup) on

 

L’oreiller est primordial parce qu’il permet de conserver une bonne posture de sommeil. Le cou et la nuque ont besoin d’un support suffisant (ou encore qu’ils sont trop surélevés), ça va causer un désalignement de la colonne, pouvant résulter en des douleurs et des raideurs au cou, aux épaules et au dos.  

La taille

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by King Pillowslips & Pillows (@thepillowslipstore) on

 

Il existe différents formats d’oreiller, qui varient d’un pays à l’autre. Dans certains pays d’Europe par exemple, les oreillers sont de gros carrés! Ici en Amérique du Nord, il y a surtout les formats « Queen » (standard) et « King » (très grand). Vous pouvez très bien dormir avec un oreiller standard dans un lit King aussi, c’est plus une question d’uniformité de look qu’autre chose! Si vous achetez un oreiller de très grand format, il faudra des taies d’oreiller adaptées aussi, parce que ça ne rentrera pas dans un ensemble standard. D’une manière générale, il ne faut jamais écraser un oreiller dans une taie trop petite. 

La bourrure

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by couponer (@mscouponss) on

 

Les plumes et le duvet, qui sont donc naturels, sont souvent considérés comme l’option la plus confortable. Ce sont également parmi les oreillers les plus chers, surtout parce que c’est très important de choisir une bonne qualité dans ce cas, afin que la bourrure soit douce mais aussi bien désinfectée! Pour ceux qui ont une sensibilité ou une allergie aux plumes, on peut trouver certaines options hypo-allergènes sur le marché. 

La différence entre les plumes et le duvet? Les plumes peuvent avoir des rebords plus rigides, qu’on sent parfois au travers de l’oreiller. Le duvet, c’est 100 % tout doux!

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Emme (@emmehome) on


Les bourrures synthétiques, habituellement en polyester, sont plus économiques et habituellement assez moelleuses. Elles vont avoir plus tendance à se compacter avec le temps.

La mousse mémoire et le latex

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by GEMY (@gemypillows) on

 

Dans les dernières années, ces oreillers ont complètement changé la donne! Ils proposent maintenant des options complètement différentes des oreillers traditionnels, par exemple qui épousent parfaitement les formes de la tête et offrent plus de support.

Le latex est moelleux mais ferme à la fois –et il conserve bien sa forme avec le temps. Il est parfait pour ceux qui dorment mieux avec un support accru ou qui souhaitent moins bouger durant la nuit (l’effet « contour » de ce type d’oreiller peut aider à rester immobile). Ce matériel est résistant à la moisissure; il peut donc par exemple convenir aux personnes qui font de l'asthme! 

La mousse mémoire a la particularité de s’adoucir et de se conformer parfaitement au corps, « réagissant » ainsi au poids et à la chaleur corporelle et redistribuant le poids de manière égale. Certaines personnes adorent ce type d’oreiller, surtout si elles sont des douleurs au cou, aux épaules et au dos, ou encore des points de pression inconfortable. Par contre, le plus gros désavantage de ce type d’oreiller est qu’il absorbe la chaleur du corps. Si vous avez toujours chaud la nuit, ça peut être désagréable!

Le poids et la densité

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Jennifer Davis Young (@foreveryoungfarmhouse) on

 

Il existe parfois un numéro que certaines compagnies utilisent pour exprimer la densité de la bourrure dans un oreiller; celui-ci est une très bonne indication de qualité puisque dans la plupart des cas, les oreillers avec plus de bourrure sont meilleurs et plus durables. Idéalement, on veut choisir un oreiller avec ce numéro à 3 chiffres le plus élevé possible : autour de 600 ou plus. Mais il y a une limite aussi : au-dessus de 800, la différence ne vaut probablement pas la peine. Il y a un lien direct entre la densité et la fermeté : un oreiller très dense sera par conséquent un peu moins moelleux.

En général, les oreillers en duvet ainsi que ceux avec une bourrure synthétique sont plus légers, tandis que les oreillers en mousse mémoire et en latex sont plus lourdes. C’est une question de préférence!

La position de sommeil

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Anna Van Rooy (@thesleepdetective) on

 

Encore plus que tout le reste, vos habitudes de sommeil vont influencer le choix de votre oreiller. Et même si personne (ou presque) ne demeure dans la même position toute la nuit, il existe des oreillers plus adaptés à différents styles de sommeil. 

Si vous dormez surtout sur le dos, vous aurez besoin d’un oreiller un peu plus plat, mais à adapter selon la condition de chacun (si vous avez des maux de dos, vous aurez peut-être besoin de plus de support).

Si vous dormez surtout sur le côté, l’oreiller devrait être plus ferme et plus épais.

Si vous dormez surtout sur le ventre, l’oreiller devrait être plus moelleux. Pour conserver une posture correcte dans cette position, placer un second oreiller moelleux au niveau du bassin peut grandement aider. 

Quand faut-il changer son oreiller?

Les oreillers traditionnels devraient être remplacés à chaque 18 mois environ. D’abord parce qu’à longue, ceux-ci deviennent un véritable réservoir à acariens… Mais aussi parce qu’ils finissent par s’écraser et perdre leur forme. Si vous passez la nuit à le plier et à essayer de le compacter, c’est un bon signe que vous en avez besoin d’un nouveau.

En général, les oreillers avec bourrure naturelle (plume et duvet) vont durer un peu plus longtemps que ceux avec bourrure synthétique et les oreillers de meilleure qualité (donc plus chers) vont également être plus durables.  

Changez aussi votre oreiller si celui-ci est taché, qu’il sent mauvais, qu’il est déchiré, etc. En plus des bestioles microscopiques (et de leurs excréments!), les oreillers développent également des moisissures et des champignons. 

Les oreillers en mousse mémoire ont tendance à durer plus longtemps, correspondant bien à leur prix plus élevé… Vous pouvez les garder pendant environ 3 ans.


Vous aimerez aussi:

Comment construire une tête de lit?  8 façons de décorer sa chambre
pour améliorer son sommeil

 
8 idées déco pour aménager le
pied du lit
Construire une tête de lit Chambre good vibes meilleur sommeil Poufs pied de lit top image

 

Ailleurs sur le web