6 trucs pour bien magasiner des meubles en ligne sans se faire avoir

Alors que le commerce en ligne prend de plus en plus de place, les consommateurs se permettent désormais d’acheter des articles auxquels on n’aurait jamais pensé auparavant sans les voir, par exemple, des meubles et des plus gros items déco.

C’est parfois très tentant, que ce soit au niveau du prix, du choix plus intéressant que ce qu’on trouve dans les magasins autour de chez soi ou même pour des considérations pratiques (par exemple, ne pas avoir de voiture ni pour aller magasiner ni pour ramener les meubles chez soi).

Et il ne faut certainement pas avoir peur d’oser, parce que règle générale, tout se passe bien. Voici quelques conseils pour minimiser les risques d’erreurs ou de problème!

1. Choisir des magasins réputés

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by IKEA Canada (@ikeacanada) on

 

C’est l’fun quand les prix sont bas, mais la règle de toujours s’applique : si ça semble trop beau pour être vrai, ça l’est probablement! Dans les dernières années, il y a eu une forte augmentation de marchands en provenance de la Chine qui offrent des prix vraiment chocs (et pas juste pour des items de maison, d’ailleurs). Certains font du commerce honnête, tandis que d’autres vont avoir tendance à faire de la fausse représentation (par exemple, livrer des items dont la qualité est vraiment moindre que la photo sur le site).

Alors l’idée c’est surtout de se fier en premier lieu à des marchands connus ou sinon d’effectuer une recherche sur ces marchands. Est-ce qu’ils ont une page « À propos de » qui raconte un peu leur histoire? Est-ce qu’ils ont laissé des traces sur le Web? Est-ce qu’ils donnent une vraie adresse avec des informations pour rejoindre le service à la clientèle? Est-ce qu’ils sont sur les réseaux sociaux? 

2. Vérifier les dimensions

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

 

Bien sûr que c’est la chose la plus importante quand on ne voit/touche pas le meuble avant de l’acheter! Et parfois, les proportions sur les images peuvent être légèrement « trompeuses ».

 Il y a deux problèmes potentiels à ne pas faire ses devoirs : 1. Un item qui ne rentre tout simplement pas dans l’espace (divan trop gros pour passer par la porte, etc.) et 2. Un item qui n’est pas du tout du format attendu! Par exemple, j’ai déjà acheté un tapis pour l’extérieur en ligne. Il est très beau mais je n’ai pas écouté mon propre conseil, alors quand il est arrivé il était beaucoup plus petit que je croyais! Je l’utilise quand même mais disons qu’il n’a pas la fonction escomptée, c’est-à-dire délimiter toute une « zone » sur le patio.

3. Lire les commentaires

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on

 

Un site qui permet aux utilisateurs de laisser des commentaires sur les produits, c’est fantastique, parce que ça donne des indications souvent encore plus grandes que la fiche du produit elle-même. Que ce soit positif ou négatif, ça permet tout de suite de savoir ce qui est pertinent. Par exemple, les gens peuvent dire que la couleur n’est pas tout à fait celle sur la photo, que l’assemblage est très difficile, que l’item est inconfortable… ou encore que la qualité est remarquable pour le prix! Ça a été le cas pour ce magnifique (et énorme) sofa en velours acheté en ligne pour 435 $... Qui est en plus un divan-lit pour un adulte ou deux enfants. 

Il ne faut pas trop s’en faire avec un ou deux commentaires négatifs si la plupart sont positifs (des mauvaises expériences ça arrive tout le temps, qu’on achète en ligne ou pas), mais plutôt essayer d’établir un « pattern » général. Par contre, s’il y a plusieurs commentaires négatifs, surtout qui portent sur le même aspect (par exemple, un défaut de fabrication), c’est mieux d’éviter!

Sur certains sites (comme Wayfair, d'où vient ce divan que j'ai acheté), les gens qui ont acheté envoient même des photos, alors ça donne une bonne indication de ce que l’item a l’air dans un vrai intérieur (plutôt que sur une photo retouchée dans un studio avec un fond blanc).

4. Comprendre les frais de livraison

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Article (@article) on

 

Dans un monde idéal, la livraison serait gratuite… Et c’est parfois le cas pour certains sites –par exemple si vous avez Amazon Prime et que vous achetez un meuble sur la plateforme, la livraison sera couverte, même si c’est un très gros item!

Mais ce n’est pas toujours possible et ça ne devrait pas nécessairement être un dissuasif non plus. Certains marchands comme Article vont charger des frais fixes de livraison (habituellement 50 $) sur toutes les commandes. Ça peut sembler prohibitif, mais c’est en fait assez bon marché si vous achetez un ensemble de salon au complet, considérant le poids et le volume des items. Sur un tel site, ça vaut habituellement la peine de payer ces frais, puisqu'Article propose des meubles magnifiques et de grande qualité qu’on retrouve difficilement ailleurs, à des prix très compétitifs.

Bref, l’important est de bien s’informer sur les frais de livraison -s’il y a en a, afin de ne pas avoir de mauvaises surprises. Et il faut se dire que « livraison gratuite » veut parfois seulement dire qu’elle est incluse dans un prix plus élevé un peu. Il faut vraiment faire la part des choses.

Dans certains endroits qui ont de vrais magasins (allant de Walmart à Pottery Barn, par exemple), il y a beaucoup plus de choix disponible en ligne qu’en succursale. On peut donc commander en ligne mais faire livrer gratuitement en magasin, un bon compromis dans plusieurs cas!

5. Vérifier la politique de retour

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Wayfair Canada (@wayfaircanada) on

 

Pratiquement tous les sites réputés vont offrir une politique de retour intéressante. Ce qu’il faut rechercher : 

Le minimum

  • Une politique claire, avec les conditions bien stipulées (ce qui minimise les chances d’exceptions ou d’exclusions)
  • Assez de temps pour retourner l’item (au moins 30 jours, mais idéalement 45 à 60)
  • Pas de frais de restockage (ça peut aller jusqu’à 15 % et c’est mieux d’éviter les magasins qui chargent ça)

Le top

  • Un retour gratuit et/ou sans tracas (par exemple, la possibilité que quelqu’un vienne ramasser l’item chez soi)
  • La possibilité de retourner l’item en magasin (même si ce dernier a été acheté en ligne).

6. Lire les descriptions au complet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Urban Barn (@urbanbarn) on

 

C’est important de lire toute l’information fournie par le marchand, incluant les spécifications et les matériaux. Par exemple, si c’est écrit que la table est en « plaqué » ou en « stratifié », ça veut dire qu’il n’y a qu’une mince couche de vrai bois avec une matière composite en-dessous. Ce n’est peut-être pas grave! Simplement il faut réaliser que ces items sont un peu de moindre qualité que ceux qui sont entièrement en bois, donc ils seront peut-être moins solides, moins durables et/ou auront l’air plus « bon marché » lorsque regardés de près.

D’autres détails à vérifier : en quoi consiste l’assemblage? Est-ce qu’il y a de nombreuses étapes, est-ce que ça demande une certaine force physique, plus d’une personne, etc.?


Vous aimerez aussi:

10 items pour une déco
vintage réussie
Comment décorer ta table de
salon comme un pro
10 idées économiques pour
créer un mur d'accent
Décoration vintage Décorer table salon pro Murs d'accent