5 conseils que j'aurais voulu avoir avant d'acheter ma première maison

Je dois avouer que lorsque j’ai acheté ma première maison, je n’avais aucune idée ce dans quoi je m’embarquais. Il n’y avait personne dans mon entourage qui était propriétaire, et je ne savais pas quelles questions poser — et surtout à qui les poser. J’ai malheureusement fait quelques erreurs dans le processus.

J’ai donc décidé de faire une petite liste de conseils que j’aurais voulu recevoir lors de l’achat de ma première propriété, en espérant que cela vous évite de faire les mêmes erreurs que moi !

1. Mettre plus que 10 % de mise de fonds 

À 24 ans, c’était honnêtement tout ce que je pouvais me permettre et encore...! Le minimum fixé pour l’acquisition d’une maison est à 5 %, je pensais donc que 10 % était une excellente somme pour une mise de fonds. Mais ce que je ne savais pas à l’époque, c’est qu’un investissement initial de 20 % m’aurait permis d’éviter de payer l’assurance hypothécaire SCHL, ce qui m’aurait fait épargner une tonne d’argent à long terme.

2. La localisation aurait dû être une plus grande priorité

Vue aérienne d'un quartier

Maximillian Conacher/Unsplash

J’adore ma maison et je ne regrette pas mon achat, mais des fois je me rends compte à quel point je suis dépendante de ma voiture à cause de mon quartier. Le supermarché le plus proche est à 30 minutes à pied, donc si je n’ai pas de voiture, je n’ai pas d’autre choix que de marcher. Faire une heure de marche pour aller chercher un oignon à l’épicerie à -28 °C l’hiver, ce n’était pas exactement dans mes plans de vie, disons ! Je vous conseille donc de vérifier l’accessibilité piétonnière avant de déposer votre offre d’achat.

3. Magasiner pour le prêt hypothécaire

Signer un contrat

Cytonn Photography/Shutterstock

Ne soyez pas comme moi et prenez le temps de magasiner votre prêt hypothécaire. 0,5 % de moins sur votre taux d’intérêt, c’est une grosse différence sur un prêt aussi important que celui que vous allez faire pour l’achat de votre maison. C’est quand même des paiements étalés sur un quart de siècle, pensez-y !

4. Ne pas visiter trop de maisons

L’étape que j’ai préférée dans le processus d’achat, c’était définitivement la visite des maisons. J’ai adoré visiter les propriétés et m’imaginer dans chacune d’elles, mais c’est une étape qui prend énormément de temps et qui peut vite devenir fatigante et répétitive.

Je vous conseille de visiter uniquement les maisons qui sont dans votre budget et seulement celles où vous voulez réellement emménager. Prenez des notes sur chacune des propriétés afin de vous en souvenir. Notez les points négatifs et positifs pour chacune des maisons. Après la 25e visite de maison dans la même ville, elles commencent un peu toutes par toutes se ressembler.

5. Ne pas succomber à la pression des agents immobiliers

Un courtier immobilier rencontre un couple

fizkes/Shutterstock

Les agents immobiliers sont avant tout des vendeurs et il ne faut pas l’oublier. Ils vont surement vous faire croire qu’il y a plusieurs offres sur la table et qu’il faut prendre une décision rapidement par crainte de perdre la maison de vos rêves. Parfois c’est vrai, mais souvent c’est simplement une technique de vente comme une autre.

Si vous êtes comme moi, et que vous êtes de nature anxieuse, je vous encourage à demander de l’aide à une personne ayant de l’expérience lors de l’étape de la négociation. Si ce n’était que de moi j’aurais probablement payé la maison plein prix tellement j’étais intimidée par l’agent immobilier, mais mon conjoint était stoïque au moment des négociations. Grâce à cela on a pu sauver des milliers de dollars !