Comment j'ai réussi à acheter ma première maison avant mes 25 ans

Vous rêvez d’acheter votre première propriété, mais vous doutez de la viabilité du projet ? Je peux comprendre : avec les couts des maisons et de la vie qui sont constamment en hausse, l’opportunité de se payer une propriété peut sembler impossible.

Mais avec les bonnes ressources, un peu de patience et quelques sacrifices, j’ai moi-même réussi à acquérir ma première maison avant mes 25 ans. Cela n’a pas été facile, mais j’y suis arrivée.

Voici les stratégies que j’ai mises en place pour acheter ma propriété dans la jeune vingtaine.

1. Définir un budget et planifier

Argent et calculatrice

Breakingpic/Pexels

Prendre rendez-vous avec le conseiller financier de son institution bancaire pour calculer combien on peut confortablement payer mensuellement et sa capacité d’emprunt est primordial. Avec un montant clair en tête, vous saurez par exemple combien vous devrez économiser pour votre mise de fonds et combien d’argent vous sera nécessaire pour vos paiements mensuels. En règle générale, le montant de votre logement ne devrait pas dépasser 30 % de votre revenu.

J’avais pris le temps de calculer toutes mes sources de revenus ainsi que toutes mes dépenses pour voir ce que je pouvais réellement payer par mois, et ça a vraiment remis certaines choses en question. J’ai vite fait le deuil de mon rêve d’avoir une piscine creusée et d’une maison victorienne de trois étages ! Bref, j’ai pu me concentrer sur ce que je pouvais réellement me permettre.

2. Économiser pour une mise de fonds

Transaction

LightField Studios/Shutterstock

Une fois qu’on sait exactement combien d’argent il faut… c’est le temps d’économiser ! Analysez toutes vos dépenses : logement, nourriture, sorties, voyages, abonnements.

J’ai dû annuler mon abonnement au gym (que je n’utilisais pas de toute façon), et grâce à cela j’ai pu économiser presque 1000 $ de plus en 2 ans. Ma vie sociale en a vraiment pris un coup, mais pour être franche, les voyages et les sorties au restaurant ou dans les bars sont les dépenses les plus faciles à contrôler.

Personnellement, mes plus grosses économies, je les ai faites à cause de mon logement : j’ai pris la décision d’habiter chez ma mère un peu plus longtemps, et grâce à cela, j’ai pu épargner des milliers de dollars en conservant la plus grande part de mon salaire. Si vous n’avez pas la possibilité de rester chez vos parents, pensez à la colocation.

J’ai également réduit le montant de certaines de mes factures, comme celle de mon forfait internet ainsi que les paiements mensuels pour mon téléphone. Ces quelques changements qui peuvent sembler insignifiants m’ont permis d’avoir des centaines de dollars de plus par année dans mes poches.

3. Faire le maximum de recherches possible

Femme à l'ordinateur

GaudiLab/Shutterstock

Les honoraires du notaire, les taxes municipales, les taxes scolaires, la taxe de Bienvenue, les frais d’inspection… Ce sont plusieurs frais qui peuvent s’accumuler rapidement (et c’est aussi plusieurs termes que vous devrez apprendre). Il vaut mieux être prêt que d’être pris au dépourvu. Je n’avais aucune idée que les honoraires du notaire allaient être aussi élevés. J’ai définitivement choisi la mauvaise profession !

Il y a cependant plusieurs incitatifs proposés par le gouvernement qui peuvent vous aider lors de l’achat de votre première maison, alors ne passez pas à côté. Posez des questions aux propriétaires autour de vous et surtout, à votre conseiller financier. Il n’y a presque pas de questions stupides… et pour le reste il y a Google !

4. Être patient et réaliste 

Couple assis, entourés de boîtes

fizkes/Shutterstock

Le point le plus important selon moi : être patient et réaliste dans ses attentes. Si vous avez un emploi précaire, 23 $ dans votre compte épargne et que vous pensez pouvoir acheter une maison de 3 étages à Montréal dans les 6 prochains mois, je doute fortement que vous y arriviez. Ne vous découragez pas, mais soyez réaliste ! Il faudra peut-être considérer une maison plus petite, comme la mienne.

J’ai pris la décision d’acheter une maison de ville au lieu d’une maison unifamiliale, et ça m’a permis de rester dans mon budget. Peut-être qu’il faudra sacrifier votre quartier de rêve et déménager en banlieue. Il vous sera possible de devenir propriétaire, mais soyez réaliste et investissez votre argent intelligemment. Ce n’est pas une course, mais un marathon !