Vos achats sur Internet sont-ils sécuritaires? Voici comment éviter le pire

Nous sommes de plus en plus nombreux à faire nos achats en ligne, mais avec les vols de données et les cyberattaques sur nos sites favoris, il est normal de s’inquiéter ! En 2019, c’est environ 10,5 milliards de dollars que les Québécois ont dépensés sur leurs achats faits sur le web, selon une enquête de NETendances. Comment magasiner en ligne en toute sécurité et éviter le pire ?

Gare aux virus

Cela va sans dire, mais si vous croyez que votre ordinateur personnel ou public pourrait être infecté par un virus, il est important de ne pas faire d’achats en ligne. Ce mouchard pourrait en effet copier les informations que vous entrez sur le web et ainsi s’en servir à votre insu. 

HTTPS

Remarquez dans la barre URL du site sur lequel vous êtes en ce moment. Quand vous faites une transaction en ligne, il est important que le http:// au début de l’adresse web contienne un « S ». Cela signifie alors que la page est sécurisée et que vous pouvez inscrire vos informations personnelles sans crainte.

Lire les détails

On est parfois pressé lorsqu’on passe une commande. Il est pourtant très important de prendre le temps de lire les détails. Ceux-ci peuvent contenir entre autres la politique de retour, de remboursement et d’échange si le produit fait défaut. On y mentionne aussi les frais de livraison, de douanes (si cela provient de l’étranger), ou tout autre montant supplémentaire à votre dépense. Devrez-vous retourner votre achat à vos frais ? Devez-vous vous rendre en magasin pour procéder à un échange ? Ces politiques sont toujours détaillées avant de compléter la commande et doivent être lues pour éviter les frais inutiles.

La carte de crédit

Magasinage en ligne

Yuganov Konstantin/Shutterstock

On recommande d’avoir une carte de crédit pour ses dépenses en ligne avec une plus petite limite, et une autre pour les autres achats courants. Ainsi, en cas de fraude, vous limiterez les dégâts. Prenez le temps de vérifier auprès de votre institution bancaire quelles sont les protections lors de vol « virtuel » de votre carte. Généralement, celle-ci vous remboursera à moins de preuve de négligence. Les sites que vous visitez fréquemment vous proposeront d’enregistrer votre numéro de carte de crédit. Ne le faites pas ! Si votre ordinateur ou profil tombe dans de mauvaises mains, l’accès à votre numéro sera alors beaucoup trop facile.

Connaitre le commerçant

Avant d’acheter sur un site, faites quelques vérifications. Est-ce que les commentaires au sujet de l’article et du commerçant sont positifs ? Y a-t-il une adresse physique à la boutique ou encore un numéro de téléphone à appeler en cas de problème ? Si votre achat est fait au Québec, vous pouvez communiquer avec le registraire des entreprises du Québec afin de confirmer l’existence du commerçant.

Les sites d’enchères et de petites annonces

C’est bien connu, les sites où monsieur madame tout le monde peut afficher ses biens à vendre sont souvent la cible des fraudeurs. Conservez une copie de vos échanges, ne donnez aucune information personnelle, et n’effectuez jamais de paiements par chèque. Soyez vigilant lors de vos transactions et si vous avez un doute au sujet de votre interlocuteur, passez au suivant au lieu de procéder à la transaction.

Référez-vous au site de la Gendarmerie royale du Canada pour connaitre des méthodes utilisées par les fraudeurs ou signaler une situation qui vous semble suspecte. On y recommande de ne pas fournir ces renseignements lors d’un achat en ligne : votre numéro d’assurance sociale (NAS), votre date de naissance et votre numéro de permis de conduire. Ceux-ci peuvent servir au vol de votre identité et ne sont pas nécessaires pour le commerçant. Bon magasinage et soyez à l’affut !