Jardin et potager : quoi faire maintenant pour avoir des belles récoltes

Préparer son jardin, ça commence tôt et il faut débuter par les bonnes étapes! D'abord, il faut avoir les bons outils, se faire un plan, préparer ses semis en mars- avril, etc. Découvrez quoi faire dès maintenant pour avoir un coin de verdure parfait cet été!

1. Préparer les outils

La première étape serait de faire l’inventaire de ses outils de jardinage et s’assurer qu’ils ont encore en bon état. On peut les nettoyer un peu avec de l’eau savonneuse et faire aiguiser certains, si nécessaire.

rona.ca

Sécateurs, 25$ chez Rona 

Les outils rouillés peuvent également être trempés dans un bain de vinaigre pendant une nuit, puis brossés avec une laine d’acier douce.

Si vous avez besoin de nouveaux outils de jardinage, c’est le temps de vous en procurer! Et pendant que vous êtes au centre de jardin, pensez également aux autres accessoires nécessaires, comme des tuteurs par exemple (tuteurs, 9$ le paquet chez Rona).

Finalement, considérez l’arrosage de votre futur jardin : avez-vous besoin de gros arrosoirs ou encore d'un nouveau boyau d’arrosage?

2. Nettoyer

 

A post shared by Ronniedavid (@mixmediasalad) on Apr 22, 2017 at 4:40pm PDT


C’est en plein le temps de s’occuper de la terre. Il faut d’abord enlever les plants et les racines de la saison passée, ainsi que les feuilles, branches, mauvaises herbes et autres débris qui ont pu s’accumuler durant l’hiver.

Ensuite, à l’aide d’une pelle, on retourne la terre pour l’aérer et la rendre plus malléable.

Finalement, on l’enrichit de compost et/ou d’engrais naturel (fumier, 7$ chez Rona), puis on mélange encore une fois le tout à l’aide d’un petit râteau. Une autre chose qu'on peut ajouter à la terre : des restes de café moulu, pour à la fois enrichir le sol et éloigner les limaces.

Votre jardin est prêt pour une nouvelle saison!

Psst! Si vos boîtes ou cache-pots ont besoin d’être peinturés, vernis ou réparés, c’est également le temps de le faire. Cette étape doit être terminée avant de planter.

3. Faire un plan

 

A post shared by thegraffitiedgardenia (@thegraffitiedgardenia) on Apr 15, 2017 at 11:41am PDT


La planification, c’est souvent la partie que les gens aiment le moins, mais c’est également la plus importante.

Pensez à l’espace que vous avez, à ce que vous voulez planter et à l’organisation générale du potager. Les tomates, par exemple, devraient avoir leur propre coin dans le fond puisque les plants prennent beaucoup de place et ont tendance à devenir très hauts. Il ne faudrait pas qu’ils fassent trop d’ombre à des légumes racines qui restent près du sol, comme des carottes par exemple.

Une autre considération : alors que certains plants dureront toute la saison dans le jardin (tomates, concombres, poivrons, etc.), certaines récoltes se feront beaucoup plus tôt (les radis prennent par exemple environ un mois à pousser, et les oignons deux mois) et auront donc une « fin » de récolte. Ce qui veut dire qu’à un moment donné, vous allez récupérer de l’espace pour planter autre chose. C’est bien de le prévoir!

4. Planter des légumes de froid (si on veut)

 

A post shared by Julia Loman (@julia.loman) on Apr 22, 2017 at 2:26pm PDT


Vous avez sûrement déjà entendu qu’il ne faut pas planter avant que le risque de gel au sol soit passé. Et c’est vrai en général si on veut « régler » tout son jardin en une seule fois : lorsqu’on veut tout faire en même temps, il faut tenir compte en priorité des besoins des plantes qui sont très sensibles au froid (comme les tomates, les aubergines et le basilic).

Mais en fait, il existe certaines plantes qui ne craignent pas le gel et qui vont très bien résister au froid et même en profiter un peu! Il s’agit par exemple :

  • des épinards
  • du kale
  • des radis
  • des oignons
  • du chou
  • du brocoli
  • des navets
  • du panais

Si vous le souhaitez, vous pouvez prendre de l’avance et planter ces légumes dès que le sol du jardin est assez dégelé pour être travaillé, même en avril.

Il existe également des plantes « intermédiaires », c’est-à-dire qui profitent du froid/frais, mais qui n’aiment pas le gel, entre autres :

  • la laitue
  • les betteraves
  • le chou-fleur
  • les pommes de terre
  • les carottes

On peut donc aussi les planter un peu à l’avance, mais tout en restant prudent.

Par contre, il va sans dire que le désavantage d’effectuer plusieurs « plantations » successives est qu'on limite l’espace pour la prochaine étape. Si vous faites ceci, il faut vous assurer que le plant est bien établi, que vous avez une bonne idée de l’espace à conserver et organiser tout ce qui s’en vient!

5. Partir des semis

 

A post shared by Marie-Ève Laforte (@marieevel) on Apr 4, 2016 at 6:00am PDT


Faire des semis permet d’obtenir des légumes plus tôt dans la saison, et ce, pour beaucoup moins cher que d’acheter de petits plants déjà établis.

On peut partir les semis quelques semaines avant la date prévue de plantation, idéalement entre 4 et 6. Mais même 2 ou 3 semaines d’avance est toujours ça de gagné! Cela permet aux semences de germer et de commencer à se développer avant d’être plantées dehors, dans le jardin.

Pour faire des semis, vous aurez besoin de semences, de terre à semis (9$ chez Rona) et de contenants. Tout ceci peut être trouvé dans les centres de jardinage. Ceci dit, il est également possible de réutiliser des contenants de la maison, comme des coquilles d’œufs vides ou des contenants de yogourt, par exemple. Pensez même à garder des contenants avec un « dôme » en plastique transparent, comme ceux qu'on vend pour les mélanges de laitue, les croissants ou le poulet rôti. Ce dôme permet de créer une petite serre, qui fera germer les semences plus vite.

Il faut arroser les semis souvent (sans les noyer) et les exposer au plus de lumière possible.


Vous aimerez aussi:

Comment bien rempoter ses plantes         Solutions naturelles pour combattre les insectes dans les plantes d'intérieures
 
10 plantes colorées et à motifs
qu'on verra partout cette année
Comment bien rempoter ses plantes top image Les solutions naturelles pour combattre les insectes dans les plantes d'intérieures

 

Ailleurs sur le web