6 trucs pour rendre ton espace plus parfait sur Zoom

Il faut s’y faire : une bonne partie de notre quotidien continuera à se passer en mode virtuel en 2021, que ce soit pour le travail, les études, la vie sociale, ou même des entrevues d’embauche, des formations ou des spectacles.

Et, lorsqu’on participe à une rencontre virtuelle, que ce soit sur Zoom, Teams ou autre, ce n’est pas seulement notre présence physique qui laisse une impression sur nos interlocuteurs: ces derniers remarque notre décor et notre espace aussi. Bien sûr, il est possible d’utiliser un arrière-plan fourni par les plateformes, mais, disons-le, c’est un peu incongru et pas très naturel.

Le mieux, c’est que ce qui paraît dans cette fameuse « petite fenêtre » soit intéressant, et surtout, ne soit pas trop distrayant.

Voici quelques trucs pour améliorer ton « Zoom spot ».

 

1. Épurer!

 

L’idée n’est pas de laisser voir uniquement un mur blanc derrière toi, au contraire. Mais juste d’enlever tout ce qui est superflu et ne paraît pas bien à l’écran. Les vêtements sales, le tapis de yoga, les vieilles boîtes de carton empilées et tout ce qui traîne ne devraient jamais faire partie de ton arrière-plan. C’est bien dommage, et dans un monde idéal ça ne devrait pas être le cas, mais ces articles en apparence anodins peuvent faire mauvaise impression et susciter un jugement négatif de la part des autres participants.

Le mieux est de garder ton arrière-plan vraiment simple et désencombré. Si c’est une bibliothèque qui est derrière toi, c’est bien correct, mais tu peux faire un petit effort de staging sur la partie visible à l’écran : bien classer les livres, placer ceux qui sont les plus esthétiques à cet endroit (comme ceux qui ont une jaquette colorée, par exemple), rediriger les photos personnelles en dehors du champ de vision, ne pas surcharger les tablettes, choisir seulement un ou deux petits éléments décoratifs à y placer.

Pense à tes propres réactions lorsque tu regardes des émissions avec des collaborateurs et journalistes qui trvaillent maintenant, tout comme nous tous, à partir de chez eux. S’ils sont assis devant une bibliothèque encombrée ou dans une pièce autrement maximaliste, c’est très déconcentrant et c’est plus difficile de porter une attention soutenue à leur propos!

 

2. Optimiser l’éclairage

 

Différents aspects de l’éclairage ont une grande influence sur la manière dont ton intérieur paraît à l’écran. D’abord, le type de lumière. Si ce n’est déjà fait, procure-toi une (ou des) ampoule(s) DEL à lumière « chaude » (c’est-à-dire plus jaune que bleutée). L’éclairage le plus flatteur correspond à une température d’environ 2 700 Kelvin. Pour rendre la lumière plus douce, un abat-jour blanc est également idéal, car une ampoule nue a tendance à diffuser une lumière plus crue.

La source d’où provient ton éclairage est de plus super importante. Une lampe devrait idéalement être placée devant toi, environ à la hauteur de ton visage, pour éviter des ombres étranges sur toi ou ton arrière-plan. Une source de lumière qui est directement sur le côté de ton ordi ou, encore pire, exactement au-dessus ou en arrière de toi, va créer des effets d’éclairage très peu harmonieux.

Pas besoin d’éliminer un plafonnier qui est déjà là et qui sert d’éclairage principal dans ta pièce; l’idée est simplement de le fermer PENDANT tes appels Zoom. Pendant que tu lis, que tu étudies ou que tu travailles à l’ordi, tes besoins en éclairage peuvent tout à fait être différents de ceux de tes réunions virtuelles.

Si tu n’as pas de lampe de bureau, ajoutes-en une à ton installation, soit juste en arrière, au-dessus de l’ordi ou très près de celui-ci, mais permettant quand même de t’éclairer plus du devant que carrément du côté.

C’est plus compliqué de se procurer une lampe ces temps-ci que d’habitude, avec la pandémie et le confinement, mais si nécessaire, c’est bien correct de réquisitionner n’importe quelle vieille lampe d’ailleurs dans la maison, comme celle-ci ne paraîtra pas à l’écran. C’est certain que lorsque tout est design et coordonné dans un bureau à la maison c’est fantastique, mais dans ce cas-ci, c’est véritablement plus important de parfaire l’éclairage que d’atteindre le niveau « Pinterest ultime ».

 

3. Te positionner par rapport aux fenêtres

 

Bon, c’est encore un truc relié à l’éclairage, mais comme on parle de lumière naturelle, j’ai décidé de le regrouper séparément.

Ça demandera peut-être un réaménagement de la pièce et ça peut soulever un casse-tête d’espace qui n’est pas toujours possible, mais une des pires erreurs à commettre sur Zoom, c'est d’être assis avec une fenêtre directement dans le dos. Ce qui va se produire c’est que, quand la lumière va passer dans cette fenêtre, elle va te transformer en silhouette. L’éclairage sera donc beaucoup mieux (et c’est un positionnement plus naturel de toute façon) si tu retournes ton bureau et que tu fais face à la fenêtre.

Un autre (beau) problème de fenêtre : lorqu’il y a trop de lumière là où se trouve ton ordinateur et que c’est aveuglant. La solution est simple, c'est d'installer des rideaux transparents. Ces derniers ne vont pas bloquer la lumière, mais simplement la filtrer et la rendre plus douce.

 

4. Installer une affiche ou un tableau

 

L’effet « mur blanc » stérile n’est pas des plus agréables, mais il faut savoir bien choisir ce qu’on met sur le mur derrière l’écran. Un (ou quelques) items, comme une affiche, photo ou tableau, permet aux yeux de « s’accrocher » à quelque chose et de créer un point focal.

Sauf que cet art mural devrait demeurer relativement simple et sobre. Pas dans le sens qu’il ne doit avoir aucun intérêt, mais qu’il doit atteindre le bon équilibre entre « combler le vide » et « procurer trop de distraction ». Ce pourrait donc être une représentation graphique ou abstraite, un paysage qui inspire le calme, ou tout autre chose qui ne comporte pas une multitude de détails qui interpellent les autres participants.

Pas nécessairement besoin que ce soit une affiche non plus! Ce pourrait être un autre élément décoratif qui répond aux mêmes critères, comme un macramé, une pièce de bois, un souvenir de voyage, une petite collection d’objets simples et plaisants à regarder (des chapeaux, des assiettes, etc.)

Pour des raisons évidentes, les miroirs sont à éviter.

 

5. Ajouter une plante

 

J’ai l’impression de répéter ça si souvent, mais c’est parce que c’est vrai et que ça marche : les plantes amènent du vert et du vivant qui transforme instantanément l’atmosphère d’une pièce. Leur forme organiques et naturelles sont apaisantes et en plus, elles ajoutent de la couleur à un coin un peu terne.

Ce n’est pas tout le monde qui a le pouce vert, alors le but n’est pas de te faire investir une somme significative dans une plante Instagramable capricieuse qui va rapidement commencer à dépérir dans son coin…

Il existe quelques plantes qui tolèrent des conditions vraiment moches, comme une faible luminosité et un arrosage erratique. Les trois qui me viennent à l’esprit sont : la plante ZZ, l’aspidistra et la sansevière. Les pothos aussi sont super résistants, excepté qu’il ne faut pas trop oublier de les arroser.

Et si tu as la chance d’avoir une belle lumière, tu peux ajouter à cette liste des cactus et succulentes, qui détestent se faire arroser trop souvent de toute façon. À considérer : l’haworthia ainsi que la famille des senecios, comme les plantes colliers de perle ou de dauphin, par exemple.

 

6. Considérer la perspective

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by POORVAJA (@humansofcanines)

 

C’est un simple effet optique : plus on est proches de la caméra et plus la perspective sera distortionnée! Et ça vaut à la fois pour l’image de ton visage que celui de ton intérieur en arrière-plan. Les webcams, ainsi que les caméras de téléphone cellulaire, ont habituellement un effet « grand angle » par défaut. Pour pallier à ceci, c’est important de ne pas placer ta chaise, ou n’importe quel élément déco, trop proche de la caméra.

La hauteur de cette caméra a également un rôle à jouer : idéalement, celle-ci devrait être placée à la hauteur de tes yeux, pour un effet le plus naturel possible. Ou sinon elle peut être légèrement plus haute, mais surtout, pas plus basse, ce qui donne aussi un effet de distorsion peu flatteur sur ton visage ET une vue étrange de la pièce dans laquelle tu te trouves, avec une importance démesurée accordée au plafond.

Si la caméra est trop basse, tu peux remonter ton écran, soit à l’aide d’un support conçu spécifiquement pour cet effet, ou soit (beaucoup plus simple et plus facile à personnaliser) en posant ce dernier sur une petite pile de livres.