5 idées zéro déchet pour amateurs de plantes d'intérieur

Si vous suivez les listes de tendances déco et lifestyle, vous savez que les plantes ont plus que jamais la cote. Qu’on parle de vraies plantes d’intérieur ou d’objets décoratifs, elles sont partout. J’en ai même mis sur mon livre, Tellement Swell! 

Au-delà des modes qui nous font parfois faire des achats impulsifs, nous savons que les gens s’intéressent aussi au mode de vie zéro déchet. Voilà pourquoi nous avons pensé vous offrir 5 idées qui vous permettront d’inviter les plantes à la maison tout en chouchoutant la planète. 

Quand on a la passion des plantes, il est facile de s’emballer pour une belle pousse, d’acheter sur un coup de tête, et de surconsommer. Pourtant, il est tout simple de poser quelques gestes qui aideront à rendre la maison plus verte tout ayant une pensée pour l’écologie.

1. Échanger des boutures

Feuilles de Monstera dans un pot

Photo par Georgia de Lotz via Unsplash

Les boutures sont un bon moyen d’augmenter sa collection de plantes sans faire d’achat. On peut les démarrer facilement à la maison en coupant des tiges de nos plantes actuelles. (Faites des recherches en ligne, car les méthodes varient selon le type de plante.) Ensuite, on proposera des échanges à des amis qui ont aussi la piqure des plantes. 

C’est aussi futé de surveiller les événements organisés par les groupes d’amateurs de plantes d’intérieur sur Facebook, comme La passion des plantes intérieur du Québec et Plantes d’intérieur - Montréal Houseplants. Ces groupes sont d’ailleurs aussi de bons endroits où trouver des plantes pas chères ou gratuites quand certains de ses membres réorganisent leurs collections. 

2. Faire une meilleure gestion de l’eau

Feuilles humides ou brille l'eau

Photo par Tata Sakharova sur Unsplash

L’arrosage est à la base d’une plante heureuse. Faites attention aux besoins des plantes que vous achetez, côté eau. Certaines plantes boivent beaucoup, d’autre moins, et d’autre encore nécessiteront une eau distillée car elles sont plus fragiles. 

Si vous souhaitez réduire la consommation d’eau, choisissez des plantes qui boivent peu comme un sanseveria. Vous pouvez aussi récolter l’eau de pluie en laissant un contenant dehors lors des temps d’averse. Assurez-vous toutefois que l’eau de contient pas d’insectes ou de parasites. 

3. Acheter des plantes locales

Pothos dans un contenant suspendu

Photo par Kevin Lessy sur Unsplash

Choisir des plantes qui ont été élevées localement permet de réduire les émissions de carbone du transport. En évitant avion, train et bateau, la facture de CO2 est réduite. On évite aussi beaucoup d’emballage. 

L’origine des plantes achetées dans le commerce est habituellement indiquée sur la fiche qui est plantée dans son contenant. Si cette information n’est pas disponible, renseignez-vous auprès de votre marchand afin d’en savoir plus sur le pays où a poussé votre plante.

Il est certain que certaines plantes populaires comme le monstera ou le caoutchouc poussent naturellement hors du Canada. Ne vous empêchez pas d’acheter les plantes qui vous plaisent, mais visez au minimum d’avoir une plus grande proportion de plantes qui sont nées dans votre pays. (Ou dénichez vos plantes plus exotiques via des échanges de boutures.)

4. Opter pour des contenants de seconde main ou locaux

Groupe de plantes dans un magasin

Photo par Tim Bennett sur Unsplash

Les céramiques industrielles sont bien jolies. Les gros pots en terre cuite du centre de jardinage de votre quartier sont plutôt abordables. Dites-leurs non et aidez aussi la planète en optant pour des contenants de seconde main ou en achetant des céramiques locales.

Faites le tour des brocantes, des ventes de garage et des commerces de vente de seconde main comme le Village des valeurs ou Renaissance. Vous y dénicherez des pots, des soucoupes et d’autres contenants qui feront bien l’affaire. 

Les prix sont très doux et le côté éclectique vous motivera à utiliser votre imagination. Par exemple, vous pourriez planter une collection de petites plantes dans des tasses à thé vintage. 

5. Apporter ses propres emballages chez le marchand

Groupes de plantes en pots près d'une fenêtre

Photo par Hayley Seibel sur Unsplash

Pour éviter à vos plantes d’avoir froid pendant le transport, votre marchand les emballera dans une housse de papier ou de plastique. Évitez de générer ce suremballage en apportant des sacs ou pellicules que vous avez déjà à la maison. 

Vous pouvez aussi apporter votre propre boîte de transport. Si vous achetez plusieurs petites plantes, utilisez une glacière (sans la glace!). Elle sera à la fois utile pour transporter et protéger vos achats. 

Ailleurs sur le web