Comment gérer le budget pour votre mariage

Bien prévoir le budget pour un mariage, c’est assez difficile. D’abord, parce que le nombre d’invités exact sera seulement connu quelques semaines avant l’événement (alors que les réservations doivent se faire beaucoup plus tôt dans le processus), parce qu’il y a BEAUCOUP de facteurs à considérer, tous avec des coûts variables et aussi juste parce que… c’est tellement facile de s’emporter!

C’est entre autres ce qui explique qu’environ un couple sur 3 dépasse son budget initial. Mais chose certaine, s’endetter pour se marier, même si c’est le party de l’année, ce n’est jamais une bonne idée. Ça commence mal la vie en tant que couple marié, mettons!

1. Créer un fichier de suivi

Shutterstock

Pour bien tenir le compte des dépenses et garder le contrôle sur le budget, l’idéal est de se servir d’un fichier Excel de suivi et de ne pas hésiter à revisiter les plans initiaux s’ils ne sont pas réalistes. Tout au long du processus, ce fichier sera en constant changement! C'est important d'y consacrer du temps chaque semaine, pour s'assurer d'être toujours à jour.

Les experts recommandent que chaque item ait 3 colonnes : «Prévu» (le montant que vous pensez allouer au départ), «Proposé» (la soumission du fournisseur choisi) et «Réel» (le montant final). 

2. Faire les comptes

Selon un sondage mené par Mariage Québec[1], actuellement, le coût moyen d’un mariage est de 17 000 $ pour une centaine d’invités. Avez-vous de l’argent de côté pour cet usage? Ensemble ou séparément?

De plus, combien d’argent êtes-vous capables de mettre de côté d’ici au grand jour? Plusieurs experts recommandent 10 % de chacun de vos salaires, ce qui au bout d’un an (ou deux), peut représenter une jolie somme!

Et finalement, est-ce que vos parents, ou d’autres proches, sont prêts à vous aider? Dans un monde idéal, ces derniers vous l’offriraient spontanément après les fiançailles, mais ça se fait aussi de demander, de la manière la plus respectueuse et ouverte qui soit.

Il ne faut jamais présumer qu’ils vont vous donner de l’argent, par contre.

3. Décider de comment allouer le budget

Shutterstock

Voici une idée générale de ce que vous devriez vous attendre à dépenser pour chaque item. C’est réellement plus un guide qu’une vraie référence; tout dépend de la formule du mariage, de la région, de la saison, des goûts et des particularités de chaque couple:

  • La réception (endroit + repas et boissons) : 50 %
  • La cérémonie : 2 %
  • Les vêtements, les accessoires et la mise en beauté : 10 %
  • La photo et la vidéo : 12 %
  • Les fleurs et la déco : 10 %
  • La musique et le divertissement : 8 %
  • Les invitations et autres éléments papier : 2 %
  • Les cadeaux : 2 %
  • Divers : 4 %

4. Penser aux imprévus

Pour chaque item, il devrait y avoir une colonne «Taxes» dans le fichier, s’il y a lieu (la plupart des items sont taxables, mais pas tous ou parfois les taxes sont incluses).

Il faut également penser aux pourboires et s’informer si c’est déjà inclus ou pas. La plupart des traiteurs le chargent sur la facture mais c’est à vérifier. À la fin, ça peut représenter une somme importante (plusieurs centaines de dollars) !

Finalement, il devrait aussi y avoir une partie du budget, soit autour de 5 % (et jusqu’à 15 % selon certaines sources) allouée pour des « Extras ». Que ce soit un dépassement de coût imprévu, des choses auxquelles vous n’aviez pas pensé au départ ou autre.

5. Porter attention aux frais « cachés »

Shutterstock

Il est nécessaire de s’informer auprès de chaque fournisseur pour voir s’il y a des coûts supplémentaires reliés à certaines conditions et bien clarifier tous les détails. Il y en a beaucoup quand on parle de mariage! On peut par exemple penser :

  • aux frais de transport et de livraison
  • aux frais de nettoyage (qui ne sont pas toujours inclus)
  • à un permis d’alcool
  • à l'équipement supplémentaire pour la sonorisation si le lieu est plus grand que prévu
  • à des « frais de service » divers
  • à des frais pour couper le gâteau
  • aux frais d'altérations pour les vêtements
  • aux frais d'heures supplémentaires
  • à des frais pour les essais (du menu, du gâteau, etc.)
  • aux frais pour remplir les enveloppes et envoyer les invitations 
  • à des frais pour pouvoir partager vos photos sur vos plateformes en ligne
  • etc.

6. Éliminer ce qui n’est pas nécessaire

Shutterstock

C'est facile d'accepter d’emblée des choses « que tout le monde fait dans un mariage » même si elles n’ont aucune signification pour vous! S’il y a des éléments qui n’ont pas vraiment d’importance et qui sont là « juste parce que », elles n’ont pas besoin de l’être. Personne ne va vraiment s’en rendre compte. 

Par exemple, peut-être qu’avoir des musiciens live ou même un DJ n’est pas la chose la plus importante pour vous… et qu’une playlist ferait l’affaire! Ou peut-être que la mariée ne veut finalement pas de voile ni de chaussures « de mariage » inconfortables. Ou que le 2bouquet « seulement pour lancer » ne fait pas partie des priorités. Ou que ça ne dit rien d’avoir du champagne pour le cocktail!

Couper ce genre de dépenses peut permettre de concentrer plus d’argent sur ce qui compte réellement pour les mariés.

7. Les plus gros facteurs à considérer

Shutterstock

Qu’est-ce qui fait la plus grosse différence sur le budget d'un mariage?

L’endroit

Il existe plein d’endroits à couper le souffle au Québec… avec le prix qui vient avec. Un endroit qui n’est pas nécessairement fait pour un mariage (une grange, un parc, un loft industriel, une demeure historique, etc.) peut coûter moins cher et être beaucoup plus unique/mémorable!

Le nombre d’invités

Éliminer 15 personnes de la liste peut permettre d’économiser environ 1 300 $, selon le magazine Brides[2]

La date

Grosse surprise : se marier le samedi, c'est vraiment plus cher! Et même si en pratique très peu de gens veulent et peuvent se marier un mardi, il y a peut-être quand même moyen de jouer un peu là-dessus? Par exemple, organiser un mariage (plus simple) un vendredi soir. Ou se marier le dimanche, particulièrement lorsque le lundi est un jour férié.

Le niveau de DIY

Plus vous êtes capables de vous occuper de différents détails vous-mêmes (par exemple, des invitations maison, des projets déco, des centres de table, des cadeaux etc.) et moins chère sera la facture. Il y a tellement de tutoriels en ligne qui peuvent aider, en plus!

Le nombre de fournisseurs

Si vous êtes capables de combiner différents services (par exemple, une fleuriste qui s’occupe également des cadeaux aux invités ou un photographe qui fait également de la vidéo), c’est généralement moins cher.

La formule

Tenir la cérémonie et la réception au même endroit permet de faire des économies. 

De plus, c’est important de noter que la formule « traditionnelle » (une réception avec un souper puis une soirée dansante) est aussi celle qui est la plus dispendieuse. Mais elle n’est pas la seule possible! Voici des idées un peu différentes pour planifier un mariage fabuleux avec un petit budget.


[2] Source (en anglais)


Nous vous recommandons aussi:

Déco de mariage : 8 idées de thèmes pour une célébration féérique!         10 DIY faciles pour un mariage inoubliable (et économique!)

 
8 idées de cadeaux DIY à offrir à un mariage
Tipis mariage bohémien buffet mariage industriel thèmes décors de mariage Terrarium doré remplis de fleurs Cadeaux DIY mariage