7 problèmes dans la maison l'hiver et comment les régler

Ça y est, l’hiver est bel et bien arrivé! Et même si on aime sa féérie, il reste que c’est une saison un peu plus difficile, dehors comme dedans.

L’hiver apporte même avec lui son lot d'ennuis dans l'appartement et la maison. Est-ce qu’il y a quelque chose à faire? Voyons voir.
 

1. Les vitres embuées

 

A photo posted by @meladri on


Que vous habitiez dans une propriété âgée ou neuve, c’est un problème très commun. Et la cause vous surprendra peut-être : cette condensation est due au fait que les habitations sont maintenant... trop bien isolées.

En effet, les techniques d’isolation d’aujourd’hui sont beaucoup plus efficaces qu’avant, ce qui fait que l’air peut sortir plus difficilement. Résultat : le taux d’humidité à l’intérieur risque beaucoup plus de grimper.

Ce phénomène de condensation est plus évident sur les vitres puisque c’est là que se fait le contact le plus proche entre l’air chaud de l’intérieur et l’air froid de l'extérieur.

Les solutions accessibles :

  • Ouvrir légèrement les fenêtres lorsqu’il ne fait pas trop froid.
  • Se servir le plus possible de la hotte ainsi que des ventilateurs de salle de bain. Si leur utilisation peut être facultative durant la belle saison, elle devient cruciale l’hiver. Si vous n’avez pas de hotte ou de ventilateur, faites-en installer! Assurez-vous également que le tuyau de sécheuse se rend bien dehors.

D’autres solutions plus coûteuses et laborieuses :

  • Changer les fenêtres pour une version plus résistante, par exemple à triple panneaux.
  • Investir dans un récupérateur d’air ou une thermopompe.

 

2. La moisissure


Ce problème est directement lié au précédent et il est dû à la même cause. En fait, si vos vitres sont souvent embuées, il est fort probable que vous ayez de la moisissure également!

Par conséquent, les solutions qui s’appliquent aux vitres embuées sont aussi valables ici. Mais attention : alors que les vitres embuées est un problème plutôt mineur, la moisissure peut avoir des conséquences plus graves et ne devrait jamais être négligée!

C’est également très important de bien nettoyer la moisissure existante et surtout de le faire de manière sécuritaire.

 

3. L’infiltration d’air froid

 

A photo posted by Lars-Petter (@larse.p) on


Ce problème est plus fréquent dans les habitations plus anciennes, mais presque toutes les demeures y sont sujettes à un niveau ou à un autre.

Pour enrayer ce désagrément, il est possible de calfeutrer les fenêtres, de poser une jupette isolante sous les portes et de boucher toutes les ouvertures, par exemple la très mince bande entre le cadre d’une fenêtre et le mur.

L’hiver, les quincailleries et magasins de rénovation offrent divers produits calfeutrants très efficaces : ruban adhésif, plastique, mastic…

 

4. L’air sec à l’intérieur


Le chauffage électrique amène son lot de problèmes, entre autres un air beaucoup plus sec que la normale dans la maison, ce qui rend la peau sèche, contribue à la prolifération des microbes et rend le sommeil plus difficile.

La solution : un humidificateur, bien sûr! Idéalement, il devrait en avoir un dans chaque chambre à coucher au moins. Attention de le nettoyer souvent.

 

5. Les factures d’électricité élevées

 

A photo posted by Mathieu Riopel (@riopel26) on


Qui n’est jamais resté assez surpris après avoir reçu une facture d’électricité salée l’hiver? Évidemment, c’est normal que ça coûte plus cher, puisque nos besoins en chauffage et en eau chaude sont beaucoup plus importants, voire vitaux.

La solution la plus évidente, si ce n’est déjà fait, serait de souscrire aux paiements égaux offerts par Hydro-Québec. De cette manière, les factures d’été sont plus chères qu’à l’habitude, mais au moins, il n’y a plus aucune surprise en saison froide!

Une autre solution peu coûteuse pour alléger le problème : s’habituer à vivre dans des pièces chauffées à 1 ou 2 degrés de moins, quitte à s’habiller plus. 

Il existe aussi des thermostats programmables « intelligents » qui peuvent automatiquement optimiser le chauffage dans la maison : la température augmente à votre retour du boulot et baisse à votre départ le lendemain matin, par exemple.

 

6. Les rongeurs

 

A photo posted by Fer Gregory (@fer_gregory) on


Malheureusement pour nous, les petits rongeurs cherchent aussi un abri durant les mois froids et c’est pourquoi l’hiver est la saison la plus fréquente pour les infestations.

Les rats sont plus fréquents en zones urbaines, tandis que les souris et les mulots se retrouvent plus souvent dans les banlieues et en campagne. Ils peuvent se faufiler dans des ouvertures qui nous paraissent microscopiques et ils peuvent très bien nager dans les égouts. 😱

Pas de panique! Dabord, comment fait-on pour s’apercevoir de la présence de ces visiteurs? Souvent, les rongeurs laissent des excréments sur le plancher, se font des nids, grignotent un peu n’importe quoi (des meubles, des tuyaux, des armoires, des textiles, etc.), ainsi que font des « dégâts » près de leurs sources de nourriture, par exemple des trous dans les sacs de céréales, de farine ou du riz. Les rongeurs sont beaucoup plus actifs la nuit, lorsque les habitants humains de la maison ne font plus de bruit!

Comment s’en débarrasser? En posant des trappes, bien sûr. Il en existe diverses sortes, allant des trappes « sans cruauté » permettant de libérer l’animal dehors (mais pas trop près de la maison!) jusqu'aux trappes plus conventionnelles qui tuent l’animal sur le coup. Posez les trappes le soir dans les coins, près des murs et continuez jusqu’à ce que vous n’en attrapiez plus pendant quelques jours.

Plutôt que de manipuler du poison, faites plutôt appel à des professionnels si votre maison est victime d'une infestation importante.

 

7. La statique

 

A photo posted by Koda Bear (@kodabear.thecoton) on


Fréquents en hiver dans la maison : les fameux chocs électriques! Ceux-ci sont également dus au faible taux d'humidité dans l’air, qui permet aux charges électriques de s’accumuler sur les objets.

Ce n’est pas toujours facile de prévenir la statique, mais il existe quand même certains trucs :

  • Augmenter le niveau d’humidité ambiant à l’aide d’un humidificateur.
  • Porter moins de vêtements en laine ou en tissu synthétique, et plus de vêtements en coton ou en lin, qui n’accumulent pas de statique.
  • Porter des chaussures ou des bottes à semelle de cuir au lieu des semelles de caoutchouc.

Essayez également de toucher à des objets en métal, pour décharger la statique!

 

Commentaires

Recettes

  • « Dump cake » aux pêches et caramel

    Temps: 1 h 15 min. Portions: 8
    farine, sucre, poudre à pâte, bicarbonate de soude, sel, pêches tranchées, surgelées, sucre d'érable (facultatif), vanille, beurre, tartinade de caramel de type dulce de leche, pacanes
  • Chaussons à la citrouille épicé

    Temps: 30 min. Portions: 8
    petite citrouille (environ 1kg), paquet de pâte feuilletée (397 g), cannelle en poudre, gingembre en poudre, clou de girofle en poudre, sucre granulé, oeuf battu, sucre granulé